La déclaration du ministre Mansour Faye selon laquelle il ne répondra pas à l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption suscite des vagues de réaction. Et le dernier qui a fait une sortie pour recadrer le ministre Mansour Faye est le député et chef de file du parti Pastef, Ousmane Sonko.

Selon ce dernier, les déclarations attestent à suffisance de deux choses. La première, argumente-t-il, c’est une ignorance extrêmement aggravée quand il s’agit d’autorité de ce niveau qui ne connait même pas les lois de ce pays. « Mais, cela ne nous surprend pas. On parachute des gens qui n’ont aucun niveau pour être là où ils sont si ce n’est d’être un parent, l’ami, le frère le beau fils ou beau parent de tel ou tel », regrette Ousmane Sonko. Poursuivant, il souligne que la deuxième chose c’est de l’arrogance. Une arrogance, insiste Ousmane Sonko que rien ne justifie. « Des gens ont pu occuper des responsabilités avant eux. C’est extrêmement arrogant de s’adresser de cette manière à des institutions de ce pays qui joue un rôle central dans la transparence. Celle qui est à la tête de cette institution est une magistrate de haut rang qui a fait ses preuves, à qui il doit un minimum de respect », a souligné le leader de Pastef, à l’occasion de ses tournées relatives aux vacances agricoles patriotes.

Voir Aussi  Urgent : Guy Marius Sagna Arrêté à Pikine

« S’il croit que le seul fait d’être le beau-frère de Macky Sall lui accorde une impunité totale, ils se trompe. Ce ne sont pas des menaces mais je ne fais que rappeler les règles élémentaires d’un pays. Tôt ou tard tous ceux qui ont géré rendront compte », prévient-il.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.