Après avoir étudié le rapport d’incident, le rapport d’audition de l’élève et le certificat médical de constatation de blessures du surveillant, le Conseil, en toute souveraineté, a pris la décision d’exclure définitivement de l’établissement El Hadji Malick M.N., né le 14 avril 2006 à Sangué.

Amady Diawara, surveillant au lycée de Sangué (région de Thiès), avait reçu d’un élève en classe de 5e un morceau de brique à la tête. Gravement blessé, il a été évacué aux urgences. Diawara rejoue le film de son agression dans les colonnes de L’Observateur.

Voir Aussi  Passe sanitaire, vaccination obligatoire : Voici ce qu’en pense Ousmane Sonko

« Le jour des faits, vers 11 h, entendant des voix au niveau de l’administration, je suis parti aux nouvelles (…) Voyant l’élève Maodo Malick Ndione parler au censeur avec un ton vraiment indu, j’ai essayé de le calmer et de le raisonner, lui disant que ce n’est pas comme ça qu’on parle à une autorité (…) Il nous a insultés et je lui ai dit qu’il a une attitude incorrecte », informe Diawara.

Voir Aussi  Nécrologie : Voici Le Jeune Homme Qui A Été M0rtellement Fauché Dans Un Accident Entre Ndiaga Ndiaye(Photo)

Qui poursuit son récit : « Automatiquement, il s’est retourné et m’a donné un coup de poing. J’ai essayé d’esquiver (…) L’élève a ensuite pris une grosse pierre qu’il m’a asséné à la tête avant de disparaître ».

« Le coup était très violent. C’est comme si le ciel me tombait dessus. Je ne voyais plus rien. Je n’étais plus moi-même. J’étais blessé et le sang commençait à couler d’une ouverture de 4 centimètres », conclut Amady Diawara.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.