Le président de l’Union des magistrats sénégalais (Ums), Souleymane Téliko, n’a pas perdu de temps pour réagir à la sortie de Seydi Gassama d’Amnesty International/ Section Sénégal, plaidant la légalisation de la consommation du chanvre indien.

“Le raisonnement de Seydi Gassama est erroné, dangereux et même pernicieux pour notre société”, a-t-il martelé, dans L’Observateur. Le juge de rappeler à Gassama que “dans nos États, nous ne vivons pas les mêmes réalités sociologiques, culturelles et politiques”.

“Les solutions qui ont fait leurs preuves ailleurs ne sont pas applicables chez nous”, recadre Téliko. Qui prévient sur “les conséquences dommageables que la légalisation du chanvre indien peut entraîner sur la santé publique des citoyens”.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.