La liste nationale de Yewwi Askan Wi pour les Législatives du 31 juillet prochain a été déclarée irrecevable. Ousmane Sonko, la tête de liste, et ses alliés ont commis l’erreur d’investir dans le groupe des titulaires une dame qui était déjà présente parmi les suppléants.

Pour une telle erreur matérielle, cette coalition de l’opposition est-elle définitivement out pour les Législatives ? Pas forcément, selon un expert électoral interrogé par Le Témoin dans son édition de ce mardi.

Voir Aussi  « Ce qui le préoccupe ce n’est pas un 3e mandat mais plutôt », un ministre de Macky Sall clos le débat

Deux solutions se présenteraient pour Yewwi Askan Wi, selon le spécialiste : Ousmane Sonko et ses camarades peuvent saisir le Conseil constitutionnel afin d’obtenir la possibilité de modifier leur liste défaillante. Et si les choses devaient en rester là, affirme l’expert interrogé par Le Témoin, leurs suppléants deviendraient les titulaires.

Une chose est sûre : Yewwi va saisir les «Sept sages» dès ce mardi. Les Echos informe dans son édition du jour que les avocats et les leaders de ladite coalition ont passé la nuit d’hier, lundi, à cogiter sur la formulation du recours. Lequel, renseigne le journal, sera déposé par le mandataire national de Yewwi, Déthié Fall.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.