«Si le régime veut enterrer les scandales du Prodac et de Petro-Tim, il devra se lever tôt. Hier, les députés de l’opposition ont dénoncé la célérité avec laquelle une commission d’enquête parlementaire a été diligentée dans l’affaire des 94 milliards, alors qu’ils appellent de tous leurs vœux, en vain, la mise en place de commissions sur les affaires Prodac et Petro-Tim», écrit L’As.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.