Depuis l’arrivée du régime de Macky Sall, les frais d’inscription ne cessent de grimper. Pour ce qui est de 2018, le gouvernement contre toute attente a quadruplé les frais.

Les frais d’inscription aux examens et concours ont substantiellement augmenté. De 250 FCFA, ils passent à 1000 FCFA pour le Certificat de fin d’études élémentaires (Cfee). Pour le Brevet de fin d’études moyennes (Bfem), de 500, ils montent à 2000 FCFA, soit une hausse de 400%, relève Walf Quotidien. Ceux du baccalauréat passent de 5000 à 6500 FCFA, soit une hausse de 18%.

Une note administrative a été envoyée aux inspecteurs d’académie pour les informer de la mesure. Pour le syndicaliste Mamadou Lamine Dianté, ancien coordonnateur du Grand cadre des syndicats des enseignants, l’Etat cherche à privatiser ces examens avec ces nouvelles hausses. « On ferait supporter aux ménages des efforts supplémentaires de plus de 500 000 000 FCFA contre des charges additionnelles qui n’excèdent pas 165 000 000 FCFA. Pour quelles raisons ? Le peuple de l’école doit être édifié », s’indigne-t-il.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.