Iran Ndao ne compte pas se prononcer sur la tenue des événements religieux. Selon lui, il ne peut que se prononcer sur ce qui concerne la Charia et le Coran, mais pour le Gamou ou Magal, les autorités religieuses sont les décideurs.

“Je ne vais pas donner mon avis sur la tenue ou non du Magal ou du Gamou afin d’honorer mon image. Par exemple, si je disais qu’on doit célébrer ou non le Gamou et Magal et que par la suite, les Khalifes sortent pour dire le contraire de mes propose, je serais ridicule…”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.