Si l’on se fie à l’enquête de la Sûreté urbaine, les commandos de la «Force spéciale» dont plusieurs éléments ont été arrêtés avant la manifestation de Yaw avaient des cibles bien précises.

L’exploitation du téléphone de Mor Guèye a permis de retrouver des messages compromettants à l’encontre des groupes « Force spéciale » et « Black panthère » à travers Whatshapp et Télégram.

Les mis en cause avaient planifié des actions contre leurs cibles présumées. Parmi celles-ci,  rapportent L’OBS et Les Echos, l’assassinat de la masseuse Adji Sarr.

L’un des membres de Force spéciale, Mor Guèye, aurait dit à Max Kilumati que ce serait un gros risque de chercher à tuer l’accusatrice du leader de Pastef.

La police a en outre capté sur le téléphone de Mor Guèye un message vocal où Max Kulimati demande en plus à ce dernier de brûler la maison de Aliou Sall à Guédiawaye et d’attaquer les magasins Auchan ainsi que la RTS et des entreprises françaises.

Le 15 juin à 16 heures 47 Mor Guèye reçoit un autre message, cette fois-ci d’un certain «Aliou commandement». Ce dernier listait du matériel qui semblait destiné à la fabrication de cocktails Molotov : «bouteille de moutarde, bidons d’huile usés, bouteille d’acide, une quantité importante de bouteilles de 1 litre».

La même source souligne qu’en concluant son message, «Aliou commandement» a lancé «Na fépp boy» (mettez le feu partout).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.