L’Autorité de régulation des marchés publics (Armp) va enfin publier, dès ce mois de novembre, son rapport 2017 (ce qui devait être fait depuis fin 2018) sur la passation des marchés publics.

Quid des raisons du blocage dudit rapport ? Selon Les Échos qui donne la nouvelle, l’Armp ne voulait pas exposer les cafards du régime à deux mois de la présidentielle 2019.

Sans parler de l’affaire du pétrole et du gaz. Ou encore du mandat du Directeur général de l’Armp, Saër Niang, qui est arrivé à expiration, noté le journal, depuis 3 ans.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.