Invité de l’émission Jury du dimanche sur Iradio, le ministre de la Justice, Me Malick Sall a indiqué que Luc Nicolaï a été retenu à la prison de Thiès parce que la partie civile a demandé la contrainte par corps. C’est une disposition légale prévue dans le Code de procédure pénal (Cpp) dont le délai ne dépasse pas deux ans.

Si l’on en croit le Garde des Sceaux, le promoteur de lutte va être remis en liberté s’il payait les dommages et intérêts alloués au plaignant dans l’affaire Lamantin Beach. « Je vous assure que Luc Nicolaï est en prison du fait de la partie civile qui a demandé la contrainte par corps. Aujourd’hui, s’il payait ses dommages et intérêts, demain il serait libre», a-t-il promis.

Le ministre de la Justice a tenu de rappeler que le dossier de l’ancien député de la majorité, Seydina Fall alias « Boughazelli » est différent de celui du mbourois. Car, explique-t-il, « le dossier de Bougazelli est toujours en instruction, alors que Luc Nicolaï a été condamné définitivement ».

Avec Dakaractu

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.