Modou Lô : « je ne me suis pas levé un beau jour pour être lutteur »

Modou Lô évoque dans un entretien accordé au quotidien « Record » ses débuts dans la lutte. De ses premières fréquentations à son premier cachet s’élevant à 40 000 FCFA, Modou Lö a su travailler pour atteindre le sommet dans l’arène.

Voir Aussi  Meilleur joueur UEFA de l’année 2020: Ni Messi, ni Ronaldo ne sont nominés du jamais vu depuis 10 ans

« Je ne me suis pas levé un beau jour pour devenir lutteur. Je l’ai débuté par amour. Je fréquentais souvent des grands frères qui étaient lutteurs. C’est de là qu’est née la passion. J’étais dans un environnement où il n’y avait que des lutteurs avec les Eumeu Sène, Balla Bèye 2 entre autres. A Pikine, les soirs, j’allais souvent dans les dunes avec ces derniers pour m’entraîner. C’est ce qui m’a le plus influencé à entrer dans la lutte. J’ai commencé par les « Mbappatt » avant de rallier l’arène », se souvient le chef de file de l’écurie Rock Energie. Et d’évoquer son premier cachet : « mon premier cachet tournait autour de 40 000 FCFA ».

Voir Aussi  Meilleur joueur UEFA de l’année 2020: Ni Messi, ni Ronaldo ne sont nominés du jamais vu depuis 10 ans

SENEGO

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.