Muezzin lynché à mort à Pire : Les aveux de l’Imam du village

19
Muezzin lynché à mort à Pire : Les aveux de l’Imam du village

Il y a quelques jours, la construction d’une mosquée a viré au meurtre dans le village de Dieyene, situé dans la commune de Pire (département de Tivaouane). Bassirou Mbaye, muezzin, a décidé de quitter la moquée principale du village après un conflit, pour construire sa propre mosquée. Accusé d’avoir volé la fenêtre de la mosquée qu’il fréquentait, il sera lynché à mort par plusieurs personnes.

Les enquêteurs de la Brigade de Gendarmerie de Tivaouane, en charge de l’affaire, ont ensuite arrêté 12 personnes, avec l’aide d’une vidéo amateur filmée sur un smartphone. Parmi eux, l’Imam du village. Entendu sur procès-verbal, l’imam a tenté de nier les faits dans un premier temps avant de craquer suite à sa confrontation avec les éléments en possession des enquêteurs, rapporte Seneweb.

Dans ses aveux, il a confié qu’il est le commanditaire de cette attaque perpétrée contre le muezzin. Le chef suprême de la mosquée de ce village avait recommandé aux habitants du village d’aller s’opposer physiquement au projet de Bassirou Mbaye. Mais armés de bâtons, de machettes, entre autres, les hommes qu’il a envoyés vont mettre à mort le muezzin Bassirou Mbaye.

Ce dernier est mort sur le site même de sa mosquée en construction.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.