Muté à la chambre 14 de Rebeuss: Alioune Seck de plain-pied dans le “paketass”

772

A peine jeté en prison, le fils de Thione Seck commence à subir les rigueurs carcérales. Alioune Seck crèche à la chambre 14 qu’il partage avec pas moins de 100 codétenues

Alioune Seck n’aura pas les mêmes faveurs que son père. Envoyé en prison à la faveur de l’instruction ouverte sur une affaire de faux billets, le fils de Thione Seck voit déjà des vertes et des pas mûres. Selon palbanews.com , il loge à la chambre 14 de la maison d’arrêt de Rebeuss. Cette chambre située au deuxième secteur et qui compte pas moins de 100 détenus est connue pour abriter les mineurs du pénitencier mais aussi à cause des dures conditions de détention de ses occupants. Le fameux “paketass” qui consiste à entasser les prisonniers comme des sardines y serait de rigueur. Il se susurre que le durcissement des conditions de détention du fils de Thione Seck serait une manière pour dame justice de le corriger car avant d’être alpagué, Seydina Alioune Seck semblait narguer l’autorité judiciaire. Ce nouveau rebondissement ne risque pas de plaire à ses proches qui crient déjà au scandale. Hier, son oncle Guèye Bâ a déversé sa bile sur le juge qui a placé son neveu sous mandat de dépôt. Quant à son avocat, il a été pris de court par la tournure des événements. En effet, de retour au Sénégal après quelques mois passés dans un centre de football en Italie, Seydina Alioune Seck a été convoqué à la section de recherches de la gendarmerie. Une fois sur place, le fils de Thione Seck a été déféré au parquet pour les besoins de son face-à-face avec le procureur. S’en sont suivi son inculpation et son placement sous mandat de dépôt par le juge du deuxième cabinet. Alioune Seck est accusé d’avoir trempé dans une sale affaire de faux billets tournant autour de 3,5 millions FCFA. Arrêté au mois d’octobre 2015 par des éléments de la brigade de gendarmerie de la Zone Franche, le sieur Bathie Sèye a cité le jeune frère de Waly Seck comme le patron de la bande. Il enfonce le clou en évoquant une rixe qui l’aurait opposé au “préféré” de Kiné Diouf “Diaga” au mois de septembre. Mais pour l’oncle de Alioune Seck, cette thèse ne tient pas la route d’autant plus que ce dernier qui était en Italie ces deux dernières années n’est rentré au Sénégal que le 20 décembre dernier. En tout état de cause, l’instruction suit son cours.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.