Nouveaux développements dans le dossier Sweet Beauté. On se dirige vers un dégel dans l’affaire Adji Sarr-Sonko, notamment vers une requalification des faits pour lesquels le leader de Pastef est accusé de viols et menaces de mort par l’ex masseuse.

Selon les informations de Walfadjri, les autorités judiciaires auraient concocté un plan de contournement pour étouffer l’affaire. Ce, en requalifiant les accusations portées contre Sonko. Et, d’ailleurs, le parquet y travaille d’arrache-pied depuis l’audition de la patronne de Sweet Beauté, Ndèye Khady Ndiaye, renseigne-t-on.
Le journal révèle qu’une réunion secrète a eu lieu au Temple de Thémis entre ceux qui se sont saisis du dossier. Toutefois, ils auront un délit à coller à Ousmane Sonko mais ce sera moins grave que le viol.

Voir Aussi  Dernière minute : La 2STV perd un de ses grands journalistes(photo)

Le maire de Ziguinchor risque entre 1 et 2 mois de prison ferme. Et au meilleur des cas, le leader de Pastef pourrait écoper un sursis.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.