Les mesures d’urgence liées à la gestion de la pandémie de la COVID 19 continuent d’être en vigueur pour les régions de Dakar et de Thiès. En ce sens, le chef de l’État a signé, depuis le 22 janvier dernier, soit il y a quatre jours, un nouveau décret qui proclame, pour une durée d’un mois supplémentaire, l’état de catastrophe sanitaire comme indiqué dans la loi 2021-18 du 19 janvier 2021 modifiant la loi 69-29 du 29 avril 1969 relative à l’état d’urgence et à l’état de siège. Par cette nouvelle mesure, le chef de l’État instruit les ministres, mais aussi les gouverneurs et préfets des deux régions, de prendre les dispositions nécessaires. Dans la foulée, le ministre de l’intérieur, Antoine Félix Diom, a publié un arrêté pour confirmer le couvre-feu de 21h à 5h du matin, jusqu’au 20 février, et les autres mesures déjà en vigueur à Dakar et Thiès, submergées par la flambée des cas positifs au virus Sars Cov 2.

-

C’est l’effet immédiat de la loi. Le Président de la République, Macky Sall a signé depuis le 22 janvier dernier, le décret numéro 2021-66 proclamant l’état de catastrophe sanitaire dans les régions de Dakar et Thiès.

Voir Aussi  Affaire Sweet Beauté : Ousmane Sonko a déchargé la convocation du juge

Dans le document rendu public, il est mentionné que dans son article premier, est proclamé pour une durée d’un mois à compter du 22 janvier 2021, l’état de catastrophe sanitaire dans les régions de Dakar et de Thiès.

L’article 2, l’autorité renseigne que les pouvoirs exercés à l’article 24 de la loi numéro 69-29 du 29 avril 1969 relative à l’état d’urgence et à l’état de siège modifiée par par la loi numéro 2021-18 du 19 janvier 2021 peuvent être exercés par les ministres dont l’intervention est nécessaire, les gouverneurs et les préfets compétents dans les régions de Dakar et Thiès.

Pour finir, l’article 3 stipule que les membres du gouvernement sont changés chacun en ce qui le concerne de l’exécution du présent décret qui sera publié au journal officiel.

Le Président de la République avait promulgué, le19 janvier 2021, la loi n° 2021- 18 modifiant la loi n° 69 – 29 du 29 avril 1969 relative à l’état d’urgence et à l’état de siège. Cette modification applicable, consacre l’entrée en vigueur, d’un troisième régime juridique qui gouverne désormais la gestion des catastrophes naturelles ou sanitaires. « Il est signalé que nous ne sommes plus en état d’urgence. Toutefois, nous basculons, dans la gestion des catastrophes et crises sanitaires, avec l’édiction et l’application, par les membres du Gouvernement, les gouverneurs et préfets, de mesures sécuritaires et sanitaires », avait précisé le Ministre, Porte-parole et Coordonnateur de la Communication de la Présidence de la République, Seydou Guèye.

Voir Aussi  Affaire Sonko – Adji Sarr : Le faux pas du ministre de la justice !

Avant de soutenir : « Le Chef de l’Etat demande aux membres du Gouvernement de veiller à l’exécution stricte des dispositifs d’application de la loi modifiée susmentionnée, valables pour un mois renouvelable. Le Chef de l’Etat a en outre, décidé de maintenir le couvre-feu, de 21 h à 5 h du matin, sur l’étendue des régions de Dakar et Thiès »,

Il s’agit notamment du couvre – feu, de la réglementation des rassemblements, réunions et du port du masque, ainsi que de l’organisation des déplacements, du fonctionnement des transports publics et des commerces.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.