Deux personnes à bord d’un scooter sont mortes sur le coup à Ouakam. L’homme et la femme sont passés de vie à trépas hier.

Un accident d’une rare violence a plongé les populations de Ouakam dans la tristesse et la consternation. Deux personnes à bord d’un scooter ont perdu la vie sur le coup après avoir heurté un lampadaire.

Le drame s’est produit aux environs de 6h matin sur la corniche en allant vers Ouakam en face de l’hôpital militaire UHO. Selon des témoins, le conducteur roulait à vive allure malgré les interpellations des automobilistes. Ce dernier semblait n’en avoir cure. « Il roulait vite avant de percuter un lampadaire. La moto de type « routière » s’est renversée avant de se glisser sur la route. La fille qu’il supportait est morte sur le coup. Mais ils n’ont pas percuté de voiture », soutient Mouhamed Diallo. Jeune conducteur de taxi, Boubacar Sarr a alerté les secours, dont les militaires en faction devant l’hôpital. « J’ai couru de toutes mes forces car le conducteur respirait encore. Mais pour la femme, elle était déjà morte. Elle avait le crâne fracassé contre le lampadaire et le bloc de pierre. Au bout de 5mn, l’autre a succombé », témoigne Sarr.

Voir Aussi  Tribunal de Dakar : Tous les leaders de Yewwi Askan Wi sont présents

Alertés, les sapeurs ont enveloppé les deux corps sans vie de draps tachés de sang avant de les acheminer à l’hôpital. Le scooter gisait sur l’asphalte, se vidant de son carburant.

Par ailleurs, les jeunes ont affirmé que ces deux victimes n’avaient pas de casques pour amortir le choc. « Ils n’en portaient pas. Il faut que les jeunes aussi soient conscients du danger car c’est dangereux de ne pas en porter », soulignent des témoins.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.