Retenu depuis 48h pour ses propos avancés dans l’émission « MNF » sur la 7TV, Cheikh Yérim Seck a été remis en liberté sous contrôle judiciaire.

« Maintenant, j’ai envie de rentrer chez moi car je suis trop fatigué. Le conditions sont très difficiles ici. Je tiens à remercier tout le monde. Je ferais une déclaration sous peu. » Ce sont les premiers mots du patron de Yerimpost à sa sortie de la Cave du tribunal de Dakar, ce mercredi après-midi.

Depuis lundi dernier, l’ancien journaliste de Jeune Afrique est mis en position de garde à vue dans le cadre de l’enquête sur les déclarations du journaliste faisant état de 4 milliards de Fcfa et non 650 millions qui auraient été saisis dans l’affaire Batiplus par les gendarmes.

Finalement, la justice a décidé de le remettre en liberté sous contrôle judiciaire, malgré les poursuites du procureur de la République pour diffusion de fausses nouvelles et outrage à agent dans l’exercice de ses fonctions. Toutefois, le magistrat instructeur a décidé de l’ouverture d’une information judiciaire.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.