Le Sénégal renvoie au 4 novembre prochain l’octroi de nouvelles licences pétrolières dont le lancement était prévu en octobre dernier. C’est ce que rapporte le quotidien L’As dans sa parution de ce vendredi.

La raison ? Selon le ministre du Pétrole et des Énergies, Mouhamadou Makhtar Cissé, certains documents contractuels doivent être finalisés avant le démarrage effectif du processus. Un cycle qui comprendra 10 blocs en onshore et en offshore.

Le Sénégal compte démarrer sa production de pétrole, qui s’appuiera sur une base d’un milliard de barils, entre 2022 et 2026. Notre pays devrait aussi lancer, en coopération avec la Mauritanie, l’un des plus grands projets gaziers d’Afrique subsaharienne.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.