«Les ratés de la campagne de commercialisation arachidière continuent de faire des vagues, notamment du côté des huileries où des centaines de travailleurs sont laissés en rade, victimes de licenciements économiques. Assez pour susciter la colère des syndicalistes qui demandent purement et simplement le départ du ministre de l’Agriculture, Moussa Baldé, pointé du doigt dans cette situation», lit-on dans Libération.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.