Le ministre des Sports a rencontré, ce weekend, l’équipe du Comité national de gestion de la lutte (CNG) pour discuter de l’ouverture de la saison de lutte.

Matar Bâ a été intransigeant devant les acteurs de la lutte qui réclament la reprise des combats.

Le ministre a accepté la reprise de la lutte mais pose ses conditions.

«Ce sera le huis clos ou rien», a-t-il tranché, sans donner une date précise, dans Les Échos.

« Les promoteurs qui acceptent d’organiser leurs combats en huis clos seront subventionnés », promet Matar Bâ.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.