Des résultats des prélèvement sur l’eau, effectuée dans le cadre des recherche pour élucider la maladie mystérieuse des pêcheurs, ont indiqué la présence d’acide phtalique, du souffre, de l’acide benzoïque etc. Mais, pour le directeur du centre antipoison de l’université de Dakar, cela n’a rien d’étrange.

«L’acide phtalique, on le retrouve dans l’eau, parce que c’est du plastique. Même dans l’eau du robinet, on en retrouve. Le souffre dans l’eau de mer ce n’est pas quelque chose d’extraordinaire et l’acide benzoïque fait partie de la famille des acides phtaliques.

Voir Aussi  Couvre-feu-La mesure vient de tomber: Voici l’arrêté du Gouverneur de Dakar (Document)

Donc c’est pour dire qu’en résumé, ces résultats, on aurait pu dire juste: ‘‘recherche négative’’. Parce que ce qu’on voulait voir, pensant que c’est ce qui était responsable de la pathologie, on ne l’a pas retrouvé. Et en ce moment-là il faut chercher autre chose.

Il faut rassurer tous les sénégalais. Il y a beaucoup de choses, beaucoup de chiffres, mais en fait ces résultats-là ont montré que ce ne sont pas les produits chimiques suspectés qui sont responsables.»

Voir Aussi  « Fugue de Diary Sow » Annoncée: Jeune Afrique recadré par le consulat

IGFM

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.