La Commission d’instruction de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei) a refusé la demande de mainlevée de saisie conservatoire des biens du député-maire de Ziguinchor Abdoulaye Baldé.

Selon Les Échos, la Commission, qui a statué sur la requête du patron de l’Ucs la semaine dernière, oppose son veto sur la mainlevée des biens immobiliers et meubles de l’ancien Secrétaire général de la Présidence.

L’ordonnance de saisie, qui a été délivrée, concerne également tous les biens de son épouse que la Crei soupçonne avoir été mal acquis. À noter que Abdoulaye Baldé est poursuivi pour “enrichissement illicite”.

Inculpé, il avait présenté en août 2013 un mémorandum de 100 pages où il justifiait l’origine licite de ses avoirs. Ce qui ne semblait pas convaincre le Procureur Spécial de l’époque, Alioune Ndao, qui l’avait placé sous contrôle judiciaire.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.