“Le ministre du Tourisme et des Transports aériens, Alioune Sarr, est actuellement à Paris pour les besoins du Salon du Tourisme destiné à vendre la destination sénégalaise.

Pendant ce temps, un rapport de l’Organisation des Nations Unies contre la drogue et le crime (Onudc) décrit Saly Portudal, principale station balnéaire du pays, comme étant le point spécifique dans la structuration des réseaux de traite qui alimentent le marché européen de la prostitution.

Voir Aussi  Manifestations : Les posts de Hapsatou Sy qui fâchent les Sénégalais

En effet, les jeunes filles exploitées à Saly sont souvent mineures, mais toutes ont tendance à majorer leur âge, conformément aux instructions données par les trafiquants qui les séquestrent et les obligent à se prostituer”, écrit le quotidien Source A dans sa parution de ce jeudi.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.