Une femme mariée a été violée par deux apprentis-chauffeurs dans le département de Mbacké. Mais les présumés violeurs ont été arrêtés grâce aux cris de son enfant.
Si beaucoup d’hommes se sont investis pour la réussite de la Journée internationale de la Femme, ce 08 mars, il y en a pour qui les droits et le respect de nos mamans, épouses et grandes sœurs, n’ont aucune importance.

C’est le cas de deux apprentis-chauffeurs, dans le département de Mbacké. Piqués par on ne sait quelle mouche, O.K et E.S auraient traîné une femme mariée dans un bâtiment inachevé, avant de se relayer sur elle.

Le pire, devant son enfant. Les mis en cause dans cette présumée affaire de viol collectif sur une ‘’ personne vulnérable’’, ont été arrêtés par les policiers du commissariat urbain de Mbacké, avant d’être présentés hier lundi au procureur de Diourbel. Selon les premiers éléments de l’enquête, ces présumés violeurs ont été surpris sur les lieux, suite aux cris de détresse de l’enfant de la victime au moment où ils passaient à l’acte.

Voir Aussi  Dr Babacar Diop se confie : « Je souhaite à ma mort qu’on dise ça »

D’après nos informations, les deux hommes auraient menacé leur proie avec un couteau avant de la traîner dans un bâtiment inachevé. La victime, femme mariée, a raconté qu’une fois sur les lieux, ils l’ont violée à tour de rôle.

Cependant, confie-t-elle, alors qu’ils étaient en train de la malmener, son enfant a crié de toutes ses forces, alertant ainsi les passants qui se sont précipités dans le bâtiment pour s’enquérir de la situation. Malgré la volonté de ces deux présumés violeurs de s’enfuir, ils ont été rattrapés par des jeunes plus déterminés qu’eux, qui ont fait avorter leur fuite, avant de mettre au parfum les éléments du commissariat urbain de Mbacké.

Voir Aussi  Descente de Barthélémy à la DGE : Le coup de fil de Macky au Dg de la Police

Des sources informent que la victime, ‘’qui ne jouit pas de toutes ses facultés’’, a indiqué qu’elle habite à Touba. Même si les mis en cause ont nié les faits, ils ont été présentés au procureur de Diourbel, pour viol sur une personne vulnérable.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.