Secrets de palais : « Interdiction de citer le nom du Pm à côté du président au Palais »

58
Secrets de palais : « Interdiction de citer le nom du Pm à côté du président au Palais »
Secrets de palais : « Interdiction de citer le nom du Pm à côté du président au Palais »

Amadou Ba est un premier ministre par apparence. En réalité, il n’a aucun pouvoir. Dans son livre, Cheikh Yerim a révélé que c’est la méfiance totale entre Macky Sall et son Pm qui est sous haute surveillance, isolé, entouré de forces de sécurité. Le journaliste renseigne qu’il est interdit de citer le nom de Amadou Ba à côté de Macky au Palais. Mahmout Saleh et Cie s’organisent pour orchestrer le sabotage de l’action d’Amadou Ba.

« Curieux paradoxe, ce Premier ministre, censé conduire une action urgente contre une sévère crise économique, est dénudé du minimum de conditions pour remplir sa mission(…). Les ministres ne se pressent pas à sa porte, préférant aller prendre les instructions directes au Palais. D’ailleurs, ils ont interdiction de citer son nom à côté de celui du président », a révélé Cheikh Yerim

; Amadou Ba est donc isolé, entouré de forces de sécurisé, placé sous haute surveillance dans tous les sens du terme… » Aucun de ses faits et gestes n’échappent à Macky Sall qui l’a manifestement à l’œil

Pour pousser à l’extrême cette logique de containment, Macky prive son premier ministre de moyens suffisants pour travailler. Il lui a loué pour le compte de l’exercice 2023 un budget de 29, 4 milliards Fcfa, loin derriere les 48,3 milliards qui avaient été affecté à Mahammad Boun Dione au cours de l’exercice 2008 qui a précédé la suppression », ajoute le journaliste.

Lire Aussi >>  Oustaz Mamour Fall quitte la 7 Tv pour Leral Tv

Le premier ministre fera face, en outre, à un adversaire qui ne va pas lui faciliter la tache. 3A visage découvert, au nez et à la barbe du président, Mahmout Salah réunit au Palais de nombreuses personnalités du régime pour orchestrer le sabotage de l’action d’Amadou Ba à la tête du gouvernement »

Amadou Ba est un premier ministre par apparence. En réalité, il n’a aucun pouvoir. Dans son livre, Cheikh Yerim a révélé que c’est la méfiance totale entre Macky Sall et son Pm qui est sous haute surveillance, isolé, entouré de forces de sécurité.

 Le journaliste renseigne qu’il est interdit de citer le nom de Amadou Ba à côté de Macky au Palais. Mahmout Saleh et Cie s’organisent pour orchestrer le sabotage de l’action d’Amadou Ba.

« Curieux paradoxe, ce Premier ministre, censé conduire une action urgente contre une sévère crise économique, est dénudé du minimum de conditions pour remplir sa mission(…). Les ministres ne se pressent pas à sa porte, préférant aller prendre les instructions directes au Palais. D’ailleurs, ils ont interdiction de citer son nom à côté de celui du président », a révélé Cheikh Yerim

Lire Aussi >>  Oustaz Mamour Fall quitte la 7 Tv pour Leral Tv

; Amadou Ba est donc isolé, entouré de forces de sécurisé, placé sous haute surveillance dans tous les sens du terme… » Aucun de ses faits et gestes n’échappent à Macky Sall qui l’a manifestement à l’œil

Pour pousser à l’extrême cette logique de containment, Macky prive son premier ministre de moyens suffisants pour travailler. Il lui a loué pour le compte de l’exercice 2023 un budget de 29, 4 milliards Fcfa, loin derriere les 48,3 milliards qui avaient été affecté à Mahammad Boun Dione au cours de l’exercice 2008 qui a précédé la suppression », ajoute le journaliste.

Le premier ministre fera face, en outre, à un adversaire qui ne va pas lui faciliter la tache. 3A visage découvert, au nez et à la barbe du président, Mahmout Salah réunit au Palais de nombreuses personnalités du régime pour orchestrer le sabotage de l’action d’Amadou Ba à la tête du gouvernement »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.