A Ndiamacouta, commune située dans le département de Bounkiling (région de Sédhiou), une sulfureuse affaire de mœurs impliquant un professeur d’éducation physique et sportive (Eps) continue de défrayer la chronique. Ce dernier est mis aux arrêts pour avoir enceinté « plusieurs jeunes élèves de 15 ans », selon les témoignages des parents des victimes.

Son procès, initialement prévu ce jeudi au Tribunal de grande instance (Tgi) de Sédhiou, a été finalement renvoyé au 7 avril prochain, rapporte la Rfm. Il est poursuivi pour abus sexuels sur mineures.

Voir Aussi  Affaire sweet beauty : Pourquoi les avocats de Sonko veulent l’audition du capitaine Touré

Selon des informations, parmi les victimes de ce professeur d’Eps, il y a la fille d’un de ses collègues, Abdoulaye Cissé. Ce dernier estime d’ailleurs que sa fille a accouché le 27 novembre dernier des œuvres du mis en cause.

« Avant même ma fille et celle qu’il vient d’engrosser et qui lui a valu sa dernière arrestation, il avait abusé d’autres jeunes filles qui ont finalement abandonné l’école, notamment à Bounkiling et à Thiès, sa ville natale », a révélé M. Cissé.

Voir Aussi  URGENT. Inna lillahi wa inna ilayhi raji’un, Triste nouvelle ! Le monde de la lutte en Deuil… (Photo) 

Sa demande de mise en liberté provisoire rejetée par le tribunal, l’enseignant présumé prédateur sexuel est retourné en prison, en attendant d’être édifié sur son sort.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.