A vouloir vaille que vaille faire condamner les prévenus, le procureur se dévoile… Devant le tribunal, Serigne Bassirou Guèye a avoué que, lors de l’instruction, il a travaillé avec un magistrat qui siège dans le procès. Il n’en fallait pas plus pour faire bondir l’avocat de la défense, Me Ousseynou Fall, qui demande au juge Lamotte de faire toute la lumière sur cette affaire qui, si elle s’avère vraie, annulerait toute la procédure.
Aussitôt avoir compris la bourde qu’il venait de faire, Serigne Bassirou Guèye a tenté de se dédouaner, affirmant qu’il avait enregistré toute sa plaidoirie. Le président Lamotte, dans son rôle de policier de l’audience, a promis de tirer cette affaire au clair. Non sans clamer la bonne foi des magistrats qui siègent dans ce dossier. Une occasion inespérée pour la défense qui pourrait sauver la tête de ses clients si les faits sont avérés.

yerimpost

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.