Après la cas de la journaliste Astou Dione accusée d’avoir été engrossée par El Malick avant de se débarrasser du fœtus, c’est au tour de Queen Biz de subir la foudre des souteneurs d’Adji Sarr.

« J’aimerais bien lâcher le cas Astou. Son principal atout c’est sa fragilité qui me désarme dal. Mais à force de lire les moralisateurs d’aujourd’hui qui insultaient Adji hier sans aucune forme de retenue ni de prudence, je suis tentée de changer d’avis.
Ps/ Vous les hypocrites là, fermez là un peu.
Vous ne rendez aucun service à cette fille. Bou done yene kessé ken dou soutoural kene.
Cas Astou fassatouma yenei wakhate ci. Mangui gnane gneup bayi mou sede. Mom aussi na passé l’éponge.
Ps2/ Dites à la présidente Queen Biz de me livrer les critères d’adhésion à son mouvement. Même Satan est agitée à l’idée d’y adhérer »

Voir Aussi  Féminicide dans la communauté sénégalaise au Maroc : Fatou Baldé tuée par son mari devant leur enfant de deux ans

Pour rappel, Queen Biz avait donné rendez-vous aux Sénégalais samedi dernier à travers un live Facebook pour faire sa déclaration. C’est fait, l’artiste se lance en politique. Elle vient de mettre sur pied le Mouvement des Jeunes pour la Rupture(MJR).

49910057 bf5e 4198 abb2 1cb817cac2f2

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.