Lors de la première journée du baccalauréat général, ce jeudi, 15 candidats libres (14 filles et un garçon) ont été épinglés au niveau du centre de Pékesse. Le ministère de l’Education nationale, qui a sorti un communiqué dans ce sens, a révélé qu’ils proviennent tous de Pikine et Guédiawaye, la banlieue dakaroise, et qu’ils envoyaient les épreuves dans un groupe WhatsApp nommé « Team Pékesse, où un professeur corrigeait les épreuves pour eux.

Après l’ouverture d’une enquête, le professeur en question, cerveau de cette bande, a été identifié. Il se nomme M. DIaz et serait professeur à l’école privée Khadim Mbacké de Guédiawaye, en face du marché jeudi.

Après l’arrestation des 15 candidas libres au Bac membres du « Team Pékesse », M. Diaz a pris la fuite. Actuellement, il est activement recherché.

A noter que ces 15 terminalistes, après leur garde à vue, ont été libérés.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.