L’Université Gaston Berger de Saint-Louis est toujours sous le choc après la mort d’une de l’étudiante Seynabou Ka Diallo connu sous le nom de Kadia. Elle a été retrouvée sans vie près du campus il y a quelques jours, après avoir été portée disparue.D’après les premières informations de l’enquête, elle a été violée puis tuée par son bourreau. Avec l’aide d’un opérateur téléphonique, les enquêteurs ont découvert des appels sur son téléphone. Le petit ami de Kadia est le premier suspect pour le moment, car il était le dernier à appeler Kadia Diallo.Pour le moment le téléphone de l’étudiante Seynabou Ka Diallo n’est pas retrouvé par les enqueteurs.

Voir Aussi  Meurtre de Kiné Gaye : La thèse de l’agression écartée, un collègue de la victime arrêtée

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.