D’après Les Échos, un fils du ministre de l’Intérieur a été victime de bavure policière. Il a même été malmené et brutalisé par les limiers en pleine période de couvre-feu déclenchée lors de l’état d’urgence.

La révélation est faite par Aly Ngouille Ndiaye en personne lors de sa rencontre avec les associations de presse suite à l’agression de la camérawoman de Dakaractu Adja Ndiaye.

Voir Aussi  Le gouvernement de Macky pointé du doigt, Sonko révèle un autre scandale à 92 milliards 299 millions FCFA

« Je ne me suis pas plaint et je n’ai rien dit », a confié le maire de Linguère aux journalistes. Et de préciser que s’il avait réagi, les gens allaient dire c’est parce qu’il s’agit de son fils, c’est pourquoi il n’a pipé mot.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.