Elle était juste partie à la boutique du coin. Mariétou Doumbia, est rentrée les pieds devant. L’écolière de 8 ans en classe préparatoire à l’établissement scolaire public Moussé Seck de Petit Mbao a été la proie d’un prédateur sexuel. Selon des informations du journal Les Echos, la petite a été retrouvée morte, abandonnée dans un tas d’ordures.

Selon les premières conclusions de l’enquête, Mariétou Doumbia a été bâillonnée puis violée. «Des morceaux de tissus ont été retrouvés enfoncés dans sa bouche», selon le père de l’enfant. Qui explique que le corps de sa fille a été retrouvé par des voisins, enfoui dans un gros sac en plastique et jeté dans un dépotoir d’ordures.

Les premiers soupçons pèsent sur le boutiquier chez qui la fillette s’est rendue pour acheter du lait et du café pour le petit-déjeuner familial. Arrêté, il est en garde à vue à la brigade la gendarmerie de Mbao.

Selon les témoignages des voisins, il aurait appâté la petite fille avec des bonbons sucettes. Des bouteilles d’alcool et du chanvre indien ont été retrouvés dans sa boutique. L’enquête suit son cours.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.