L’armée sénégalaise reprend ses bombardements dans le Sud du pays.

Elle a pilonné, hier, des positions de bandes armées entre les départements de Goudomp et de Ziguinchor, à la lisière de la frontière avec la Guinée Bissau.

Selon Les Échos et Le Quotidien, cette offensive entre dans le cadre de sécurisation de l’armée, confrontée à des forces d’Atika qui s’opposent au retour des populations déplacées.

Voir Aussi  Dernier Point : Le Soleil Attaqué, Probable Déclaration De Serigne Mountakha

L’armée a sorti l’artillerie lourde en procédant à des bombardements qui ont duré toute la journée.

L’avion de reconnaissance de l’armée a survolé, toute le matinée, le théâtre des opérations en appoint à une forte présence d’hommes et d’engins de guerre, aux opérations de ratissage enclenchées par les troupes armées.

Le Colonel Mactar Diop, patron de la direction des relations publiques des armées (DIRPA), renseigne que les forces de défense et de sécurité vont poursuivre les bandes armées dans leurs derniers retranchements.

Voir Aussi  Antoine Diome menace les manifestants en Français et joue à l’apaisement en Wolof

«On ira trouver les bandes armées où qu’elles soient sur le territoire régional», a-t-il juré.

L’armée en profite également pour lutter contre les trafics de drogue en nettoyant tous les champs de chanvre indien.

SENEWEB

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.