La mort subite de l’enseignant Matar Fall à l’Université Cheikh Anta Diop (Ucad) suite à un malaise n’a rien à avoir avec la Covid-19, comme le prétendaient certaines informations.

Selon des sources policières, l’autopsie médico-légale établie par le laboratoire d’anatomie Cytologie Pathologique de l’hôpital Aristide Le Dantec montre que l’enseignant décédé le 27 janvier est mort par arrêt cardiaque. Il s’agit précisément d’une crise cardiaque par infarctus du myocarde.

Voir Aussi  (Document) Le Plan-media de BBY pour l’affaire Ousmane Sonko-Adji SARR dévoilé !

Des sources de «L’As» renseignent qu’aucun signe traumatique, encore moins de trace de violence, n’a été décelé sur le cadavre de l’homme de 47 ans originaire de Pikine. Ainsi, les autorités policières ont établi un certificat afin que la dépouille puisse être inhumée conformément aux lois en vigueur.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.