Le leader du parti “Rewmi” et non moins Président du Conseil Economique, Social et Environnemental (CESE), souffrirait toujours de troubles de voix.

Après un séjour en France pour soigner sa gorge, Idrissa Seck ne s’est pas toujours remis de sa maladie.
La preuve ? Hier, lors de la conférence des leaders de la majorité présidentielle, sa voix était à peine audible, rapporte Les Echos.

L’on entendait à peine ce qu’il disait et au finish, il a parlé peu, renseigne ce journal.

Pour rappel, l’ex-Premier ministre avait séjourné à Paris où il a été hospitalisé pour traiter ses maux de voix.

S’il continue toujours d’avoir des troubles de voix, c’est que l’affaire est grave, croit savoir ce journal.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.