A Oussouye commune, un lion sème la panique. L’animal déambule de jour comme de nuit. L’information a été confirmée par le conservateur du parc national de la basse Casamance, le commandant Bourama Mandian.

Des témoins

Selon le spécialiste des parcs, c’est depuis le 18 Septembre que son service a été alerté de la présence de cet animal. Le premier témoin a avancé avoir croisé l’espèce à côté du bois sacré non loin des bureaux du parc national de la basse Casamance. Quelques jours plus tard, c’est aussi un autre berger qui témoigne l’avoir vu. Suivront d’autres alertes. Les services compétents ont pu constater la véracité de l’information.

Des précautions

La fauve n’a pas encore blessé ou attaqué quelqu’un. N’empêche les parents surveillent leurs enfants et appellent les  autorités à agir avant que l’irréparable ne se produis. De leur côté, les services des parcs nationaux travaillent d’arrache-pied pour éviter tout drame, rapporte GMS.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.