La température monte de plus en plus au marché Sandaga. Sommés de vider les lieux par le préfet de Dakar, les commerçants affirment qu’ils ne quitteront pas. « Ils sont venus aujourd’hui nous remettre les sommations et ils disent que nous devons partir dans 2 jours. Mais nous leur avons dit que nous n’irons nulle part », déclare Youssou Mbaye.En signe de protestation, les marchands ont fermé toutes les cantines depuis 17h, non sans avertir les autorités. « Si demain il se passe quelque chose, elles seront responsables », prévient cet interlocuteur.Les commerçants reprochent au ministre de l’Urbanisme Abdou Karim Fofana de ne pas discuter avec les concernés. D’après eux, le ministre passe toujours par la presse. Youssou Mbaye, affirme que les commerçants n’accepteront pas d’aller au champ des courses que sur des conditions claires.Et en plus, ajoute-t-il, il faut que le délai soit raisonnable. « Nous avons des dettes et des créances dans le marché. Nous sommes en relations avec des banques. On ne peut pas nous faire partir en une semaine au risque d’éclater nos biens et compromettre nos activités », prévient-il.seneweb

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.