C’est aujourd’hui que sera rendu le délibéré du procès du maître coranique Cheikhouna Guèye et Cie. Selon L’Observateur, un impressionnant dispositif de sécurité est déjà mis en place dans les localités de Coki et Louga, notamment les abords du tribunal qui sont complètement bunkérisés par les forces de défense et de sécurité.

Sans parler du déploiement d’éléments de maintien de l’ordre et de dissuasion, ainsi que des éléments en civil prépositionnés à des emplacements très stratégiques de la ville. Une dizaine de pick-up, trois bus et cinq camions des éléments du Gmi ont débarqué hier à Louga.

Quant au commissariat de Louga, il a initié des opérations de sécurisation nocturne calées sur trois (3) jours : la veille, le jour du procès et éventuellement le lendemain. Des barrières de sécurité sont érigées sur les deux voies menant de la gouvernance à l’entrée du tribunal de Louga.

L’arrondissement de Coki, qui abrite le village de Ndiagne où se trouve le daara du maitre coranique, est aussi surveillé par les forces de l’ordre, notamment par les gendarmes. Les pandores y ont installé  leur quartier général pour une meilleure coordination des actions. Plusieurs éléments sont préposés sur les différents axes censés être chauds.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.