“Avec les mesures impopulaires qu’ils veulent faire passer -comme la hausse du prix de l’électricité et, prochainement, celle de l’eau avec l’entrée en scène de Suez-, le Président Macky Sall et son gouvernement sont-ils dans l’impasse ? Tout porte à le croire, si l’on se réfère aux hésitations notées çà-et-là. Selon des sources, la réunion du Conseil des ministres, ce mercredi, a été l’occasion de dénigrer la Sénégalaise des eaux (Sde), traitée de tous les noms d’oiseaux. Histoire de légitimer la hausse prochaine des factures d’eau avec le nouveau fermier Suez qui, contrairement à l’offre de la Sde qui est de 286,9 Fcfa le mètre cube, propose 298,5 Fcfa”, écrit, d’emblée, le quotidien Kritik.

Voir Aussi  Aissatou Diop Fall : « Macky doit arrêter d’être un président des réseaux sociaux »

Et de rembobiner : “Pourtant, la Sde, dont le contrat d’affermage prend fin le 31 décembre prochain, a pris les dispositions afin que les populations ne soient pas assoiffées avec la grève des syndicalistes qui réclament 15% du capital de Suez. Mais, le gouvernement s’est rétracté au moment de pondre le communiqué du Conseil des ministres. En lieu et place d’une charge contre la Sde, on ne trouve qu’un seul paragraphe dans lequel le ministre de l’Eau et de l’Assainissement, Serigne Mbaye Thiam, rappelle des principes (face aux actions de sabotage de la Sde, une réquisition a été faite pour nécessité de maintien du service public, pour lequel tout manquement sera sanctionné conformément à la loi”.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.