Il est sur toutes les lèvres. Mais depuis sa déclaration-réponse aux accusations de Adji Sarr, Ousmane Sonko n’avait plus parlé, même pas après les violences et arrestations de ses militants.

Le leader de Pastef a repris la parole publique samedi, devant le Mouvement jigeen Pastef (Mojip), les femmes de son parti venues lui exprimer leur soutien. Ousmane Sonko a pardonné à son accusatrice Adji Sarr. «Celle qui a été manipulée, je lui pardonne parce qu’ils ont utilisé (Ndlr : le régime) une personne fragile, sensible et exposée. Pour trouver alors la responsabilité, il faut se tourner du côté des commanditaires qui ont mis de l’argent, des moyens pour la manipuler à leur guise.

Voir Aussi  Kawtef D’une Femme Mariée Qui Se Confie : “Sama Dieukeur Dou Goor Dama Tak Té Mana Louma Dara Té Man Mom Rek La Beugue”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.