Il a paru pertinent à la rédaction de Sunubuzz de ressortir un passage de l’émission de Sonko avec le journaliste Pape Alé Niang.
Même si cet entretien date d’avant l’avènement de l’affaire Sweet Beauté, force est de constater que le leader du pastef avait vu venir cette situation.

En effet, Ousmane Sonko de déclarer que le régime pense pouvoir à tout moment emprisonner un adversaire politique par des procédés douteux, ce que lui et ses “patriotes” n’accepterons pas. Ousmane Sonko de renchérir que cependant, si les accusations contre lui se révèlent avérées, il serait le premier à se rendre lui-même aux autorité pour que justice se fasse.

Voir Aussi  l’incroyable l’intox : Ousmane Sonko n’a pas été menotté

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.