Oustaz Makhtar Sarr s’est invité dans le débat sur la déclaration de patrimoine agité par le chef de l’Etat mercredi, en Conseil des ministres. Une occasion pour le religieux d’asséner ses vérités “crues”.Le rapport de l’Inspection général d’Etat (IGE) avant toute chose. Voila comment Oustaz Makhtar Sarr raisonne par rapport à cet cet ultimatum lancé par Macky Sall à ses ministres. “Ce n’est pas nécessaire de faire une déclaration – de patrimoine -. Nous sommes an face de la réalité. Avant de parler de déclaration, il faut s’occuper de prime abord du chaud dossier mis sur la table, en l’occurrence le rapport de l’IGE“, a-t-il déclaré sur Dtv, ajoutant qu’il attendait du chef de l’Etat qu’il puisse “autoriser” le Procureur à poursuivre les autorités épinglées dans le rapport en question.

Cas Khalifa Sall

Le religieux a rappelé que lorsque Macky Sall a été en colère contre l’ancien maire de la ville de Dakar, Khalifa Ababacar Sall, “le Procureur avait automatiquement organisé une conférence de presse sur la base d’une autorisation qu’il avait eue du président de la République”. Cela, dit-il, afin de clarifier la lanterne des Sénégalais. Et d’ajouter qu’il y a une cacophonie.

Déclaration de patrimoine

Pessimiste. Oustaz Makhtar Sarr l’est à propos de cette affaire dite de déclaration de patrimoine des ministres. Pour la raison que, par la passé, notamment “la loi 2016” exigeait au ministres une déclaration de patrimoine en vain. “Le Président de la République l’avait demandée aux ministres et ces derniers ont refusé. Personne ne l’a fait. S’ils refusent à nouveau, qu’en sera-t-il“, se désole le religieux.

Regardez :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.