Yakham Mbaye apporte la réplique à Adama Gaye. Dans un interview accordé à Az Actu, le directeur du quotidien national le Soleil est revenu sur sa seule rencontre avec Adama Gaye en 1998. Aussi, il a parlé de la posture de l’ancien journaliste de Jeune Afrique face à l’adversité.

Adama Gaye 

« Adama, c’est lui qui s’est défini, non comme un journaliste mais comme un rapporteur d’affaire. Moi je le qualifie sans l’insulter, sans le diffamer et sans lui manquer de respect« , explique le directeur général du journal « Le Soleil ». Et de poursuivre: « Moi, Adama Gaye je l’ai connu en 98, je ne l’ai pas connu journaliste. Je dis peut être qu’il a écrit dans jeune Afrique, dans d’autres publications. Il a été directeur de la communication à la Cedeao. » Selon Yakham Mbaye, « quand il écrivait j’étais à l’école primaire ou au lycée, je n’est pas à apprécier, je n’ai pas à lui donner de leçon. »

La rencontre

Mais selon lui, « dans la vie, il faut être courageux. Et courageux c’est d’abord accepter de dire la vérité. On ne combat pas un ennemie et un adversaire par la diffamation« . « Parce que, continue-t-il, quand il dit que je suis venu le voir au Terrou Bi en 2005… Mais je ne l’ai pas fais. » Avant de revenir sur sa seule rencontre avec lui : « Adama je l’ai rencontré la première fois et je pense que la seule et unique fois en 1998 c’était à l’hôtel Téranga, actuel hôtel Pull Man« .

L’adversité

Seulement, selon Yakham Mbaye « par respect pour sa progéniture, par respect pour ses amis, par respect pour ceux qui nous écoutent ou pour ceux qui nous regardent, je m’abstiendrai de dire les conditions dans lesquelles je l’ai rencontré nuitamment dans ce lieux. » Il lui concède aussi la liberté de « stigmatiser Yakham Mbaye , de stigmatiser un autre parce que nous sommes dans une posture d’opposition. Il est contre le leader d’un régime, un régime que je défends, on est en démocratie, mais qu’il s’abstienne  de mentir, de dire des contrevérités. »

La détermination

L’ancien journaliste au quotidien populaire avoue cependant: « moi, j’ai tous les défauts du monde« , mais, précise aussi « tous les défauts du monde sauf la lâcheté et le manque de courage. » Il avoue également: « je fais face à mes adversaires avec courage et détermination. »

Regardez

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.