Ambassade du Sénégal à Abu Dhabi : une Sénégalaise « agressée physiquement pour son voile » témoigne

Par une note adressée à notre rédaction, une ressortissante sénégalaise du nom de K.Ndiaye a fait part d’un fait dégradant l’image du Sénégal jusqu’en terre emirate. Sa sœur , a été « victime d’insultes, de brutalité et d’agression physique » à l’ambassade du Sénégal à Abu Dhabi.

Reconstituant les faits, K.Ndiaye a révélé que sa sœur « M.Ndiaye est partie à l’ambassade du Sénégal à Abu Dhabi pour refaire son passeport. Elle s’est fait agressée physiquement à cause de son voile par un certain Monsieur M.Sow venu spécialement de Djeddah ».

A suivre K.Ndiaye, Monsieur Sow était chargé du dossier de sa sœur M.Ndiaye et « a eu un comportement inacceptable ! Il a insulté ma sœur et l’a bousculée alors qu’elle avait son bébé de 6 mois dans les bras. Il n’avait aucun droit de la traiter ainsi, qu’il partage ou non ses convictions religieuses ».

Via cet acte supposée de discrimination, notre interlocutrice a voulu aussi « dénoncer ce que vivent de nombreux Sénégalais de la diaspora lorsqu’ils se rendent dans leur propre consulat ou leur ambassade sensés les protéger. Nous ne savons pas vers qui nous tourner. C’est grâce à des journalistes comme vous que nous pouvons faire circuler ces informations et arrêter ces abus de pouvoir de la part de nos propres compatriotes ».

K.Ndiaye estime même que sa sœur « est loin d’être la seule à subir ces comportements d’intimidation, d’humiliation et d’agression. Et si nous ne faisons rien, ces personnes continueront à se croire au-dessus de tout et à nous manquer de respect ».

Nous avons essayé à plusieurs reprises de rentrer en contact avec les responsables de l’ambassade du Sénégal à Abu Dhabi. Malgré toutes nos tentatives et tous les contacts qui sont à notre disposition, nous n’avons pas pu les joindre pour ainsi obtenir leurs versions des faits.

Voir Aussi  Diamniadio : La vendeuse de pièces de détachées, L. Ndiaye retrouvée morte

Sénégalaise « agressée physiquement pour son voile » : L’ambassade du Sénégal à Abu Dhabi réagit

Via une note adressée à notre rédaction, la dame K. Ndiaye a révélé que sa sœur M. Ndiaye avait été physiquement agressée à l’ambassade du Sénégal à Abu Dhabi. Après moult tentatives d’entrer en contact avec ladite ambassade, la rédaction de SeneNews a publié la version servie par K.Ndiaye avant que n’arrive, quelques minutes plus tard, la version de Assane Sougou, 1er Conseiller de l’ambassade. Voici sa réponse publiée in extenso

« Bonjour Monsieur. Nous n’avons pas pu répondre à votre message du 6 avril dernier, car aux Émirats Arabes Unis le vendredi n’est pas un jour ouvrable (le vendredi et le samedi sont jours de week-end). L’incident dont vous faites cas a opposé une dame nommée Madame Madjiguene NDIAYE, sénégalaise qui réside aux Émirats et Monsieur Mamadou SOW, du Bireau des passeports de Djeddah qui couvre également les Émirats. Mme NDIAYE a délibérément tronqué les faits qui se sont déroulés devant des témoins et quelques membres du personnel de l’ambassade.

M. SOW était à Abu Dhabi, après un séjour de 3 jours (du 1er au 04 avril 2018) à Dubaï, pour une mission d’établissement et de renouvellement des passeports des sénégalais établis aux Émirats. Pour rappel, M Sow qui vient à Abu Dhabi deux fois par an, a, au cours de ses nombreuses missions, enregistré des centaines de femmes voilées sans problème.

Concernant Mme NDIAYE l’incident est intervenu quand elle a refusé que M. Sow ne lui touche le doigt pour prendre son empreinte. Elle a été belle et bien photographiée avec son voile et la photo est disponible. Quand elle a refusé d’obtempérer, M Sow lui a clairement signifié que, vu l’état de la machine, c’était l’unique solution pour avoir des empreintes claires, utilisables. D’ailleurs tous ceux qui ont été enregistrés avant elle l’ont été selon le même procédé. Mme NDIAYE a refusé catégoriquement et M. Sow lui a demandé de reprendre son dossier car sans les empreintes l’enregistrement était incomplet.

Voir Aussi  Diamniadio : La vendeuse de pièces de détachées, L. Ndiaye retrouvée morte

Visiblement très remontée, elle l’a traité de complexé en arguant que même aux États-Unis elle était plus respectée en tant que femme voilée. Pour mettre fin à l’incident M. Sow lui a demandé de sortir pour permettre aux autres qui attendaient, de se faire enregistrer. Elle refusa et continua ses récriminations.

C’est à ce moment qu’est intervenu son mari, de nationalité américaine, qui a copieusement insulté M. Sow devant l’Ambassadeur qui venait d’arriver. Injurier un agent de police dans l’exercice de ses fonctions et ayant de surcroît un statut diplomatique est d’une extrême gravité que rien ne saurait justifier.

Malgré ce comportement irrespectueux l’Ambassadeur a appelé la dame dans son bureau pour apaiser la tension. Il lui a demandé de présenter ses excuses et de continuer l’enregistrement. Elle refusa catégoriquement et indiqua qu’elle préfère d’ailleurs solliciter son oncle, qui serait Ambassadeur dans un pays européen, pour qu’il lui fasse le passeport. Il convient de souligner que M. Sow a toujours été disponible à chaque fois qu’il est sollicité.

Il n’hésite pas à préfinancer son billet, comme c’était le cas pour cette mission, pour répondre à la sollicitation des sénégalais. La communauté sénégalaise des Émirats peut témoigner de sa courtoisie, de sa patience à toute épreuve et de son professionnalisme.

Quant à l’Ambassade, elle réitère sa disponibilité à poursuivre, avec constance, sa mission d’assistance en faveur de nos compatriotes. Au moment où la mission d’établissement des passeports était à Abu Dhabi, la commission d’établissement des cartes nationales d’identité et d’inscription sur les listes électorales était à Dubaï et a débuté ses opérations ce 8 avril à Abu Dhabi.

Cette commission a déjà enrôlé, rien qu’à Dubaï, plus de 500 sénégalais, parmi eux de nombreuses femmes voilées.L’Ambassade reste disponible pour toute information supplémentaire.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.