Le journaliste Pape Alé Niang, arrêté puis libéré pour conduite en état d’ivresse, a été contrôlé « positif à deux reprises »  au dépistage d’alcoolémie, rapporte L’Observateur. Les résultats des tests ont été filmés et enregistrés par le chef de la Division des accidents.

Selon le journal, les chefs d’inculpation de conduite en état d’ébriété et destruction de biens appartenant à autrui pèsent sur lui. D’après la loi sur la conduite en état d’ivresse, Pape Alé risque un à trois ans de prison et une amende de 500 000 à 5 millions Fcfa.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.