Le contentieux judiciaire opposant Mamadou Diop, Directeur général de l’Institut supérieur d’entrepreneurship et de gestion (ISEG) et son ex-épouse, Aïssatou Seydi, sur une maison sise à Sacré-Cœur a été tranché par le juge.

En effet, le tribunal correctionnel de Dakar a fini par donner raison à Diop Iseg, considérant que les arguments de Aïssatou Seydi sont infondés.

Voir Aussi  Confinement au Sénégal : Ousmane Sonko donne enfin sa position

Ainsi, le juge a purement et simplement relaxé Diop Iseg de toutes poursuites aprés que son ex-femme Aïssatou Seydi, l’ai accusé d’avoir commis du faux pour saisir sa maison sise à Sacré-Cœur, tout en réclamant une somme de 500 millions FCFA à titre de dommages et intérêts, rapporte Les Échos.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.