Le destin réserve parfois des sorts cruels. Comme l’atteste la fin tragique de l’émigré Amadou Abdoulaye Thiam, conté dans les colonnes de « L’Obs ». Le sieur a rendu l’âme aux côtés de son frère Cheikh Ibrahima Thiam au cours de l’accident de la circulation survenu mercredi dernier à Sakal.

Émigré établi en Espagne, Amadou A. Thiam vivait depuis dans ce pays. Après une absence de plus d’une décennie loin des siens, il décide de faire un retour au bercail pour voir ses parents. Il comptait également mettre à profit ce moment pour célébrer son mariage avec sa fiancée.

Ainsi, en quittant l’Espagne, Amadou A. Thiam a appelé son frère Cheikh Ibrahima Thiam  pour lui demander de venir le chercher à l’Aéroport International Blaise Diagne (AIBD). Enchanté par la nouvelle, le frère embarque dans une voiture et rallie l’AIBD.

A 17 heures, l’avion transportant son émigré de frère atterrit sur le tarmac de l’aéroport de Dias. Au terme des formalités, l’émigré A.. T rejoint son frère à l’accueil. Ils embarqueront tous les deux à bord d’un taxi. Direction, la ville de Thiès.

Une fois à la gare routière de ladite ville, ils embarquent dans un « 7 places » en partance pour Saint-Louis. Malheureusement, l’émigré A. A. Thiam et son frère, ivres de joie à l’idée de rencontrer leurs proches, n’arriveront jamais vivants à destination.

La grande faucheuse aura raison d’eux et les attendait à hauteur de Massar Teugue, au grand dam des membres de leurs familles, désemparés.

senenews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.