Fanta Sall, députée : « J’ai une morphologie qui ne passe pas inaperçue »

6

Fanta Sall, la députée BBY, ne passe pas inaperçue. A l’hémicycle, elle attire les regards avec ses parades dignes d’une vraie « ndiongoma ».

Elle s’est faite remarquer de par sa corpulence et de ses vêtements toujours adaptés à sa morphologie suscitant une vague de critiques

Sur les réseaux sociaux, Fanta Sall surnommée, « la députée qui ne s’assoit jamais » n’en a cure des critiques sur sa morphologie.

« On ne peut pas empêcher les gens de parler et d’émettre des jugements selon leurs propres appréciations. Chacun voit ce qu’il a envie de voir. A coup sûr, je ne suis venue à l’Assemblée nationale pour me promener. J’ai fait 5 ans à l’Hémicycle, et je me suis toujours habillée de la sorte, j’adore les tailles basses », confie-t-elle, dans un entretien avec L’OBS.

Elle rembobine : « personne n’a le droit de juger une personne pour son port vestimentaire ; car l’habit ne fais pas le moine. L’Assemblée est mon lieu de travail. J’y suis avec mes collègues, j’ai le droit d’y marcher et de vaquer à mes occupations. N’en déplaise à certains. Maintenant ce n’est pas de ma faute si j’ai été filmée à mon insu. »

Elle ajoute : « j’ai aussi une morphologie qui ne passe pas inaperçue, mais ce n’est pas de ma faute. C’est Dieu qui m’a ainsi faite et je ne vais pas m’en cacher. Je ne me suis pas montrée mais on m’a montrée. »

Elle solde ses comptes avec ses détracteurs : « ceux qui me critiquent ne me connaissent pas. Je suis une femme responsable, discrète, qui travaille dans son coin et qui ne trempe pas dans la luxure ».

« Si j’ai envie de me pavaner, je le ferai devant mon mari, chez moi. A l’Assemblée nationale, je n’ai que des collègues. Je ne vois même pas l’intérêt d’y montrer mes atouts physiques ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.