C’est la tristesse et la consternation à Bélel Guéloki, un village situé dans l’arrondissement de Yang-Yang, département de Linguère. Une suicide défraie la chronique dans cette petite contrée au coeur du Djolof. L’épouse de l’imam Ratib répondant au nom d’Awa Ka âgée de 55 ans, a été retrouvée morte, pendue à un arbre.

Le drame a eu lieu ce mercredi vers les coup de 06 heures du matin. La victime s’est servie d’une corde attachée à l’une des branches d’un arbre nouée autour du cou pour commettre son forfait.

L’épouse s’est isolée pour commettre son forfait

De retour de la prière du matin, l’imam Ibrahima Ka a constaté l’absence de son épouse qu’il n’a pas trouvée dans sa chambre. C’est ainsi que les recherches ont été entreprises avec l’aide des autres membres de la famille. Ils ont suivi les pas de la dame jusqu’au lieu où le drame s’est joué.

Voir Aussi  Dernière Minute- Libre dans une semaine : Enorme Rebondissement dans le dossier du capitaine Oumar Touré

Alertés, les gendarmes de Yang-Yang et l’infirmier chef du poste de santé de Kamb se sont rendus sur les lieux du drame. Après constat, la dépouille d’Awa Ka a été acheminée à la morgue de l’hôpital Magatte Lô de Linguère.

Une personne qui jouissait pas de toutes ses facultés

Joint au téléphone, l’imam Ibrahima Ka révèle que son épouse ne se portait pas bien ces deniers jours et que son dernier rendez-vous médical remontait au mois de janvier dernier, à l’hôpital Fann (Dakar).

Voir Aussi  Nécrologie : Inna lillah wa inna ilayhi raaji’uun, Rappel à Dieu de Birane Dème (photo)

Sur instruction du procureur de la république, la dépouille de la dame Awa Ka a été remise aux membres de sa famille qui l’ont inhumée cet après-midi à Bélel Gueloki. La défunte laisse derrière elle 08 enfants et un mari abattu.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.