Ousmane Sonko n’est plus sous le régime de la garde à vue. La mesure a été levée par le procureur de la République après 96 heures passées à la section de Recherches. Il est à noter qu’il ne s’agit nullement d’une faveur, mais d’une obligation.

Le leader du Pastef était en garde à vue à la section de recherches depuis le mercredi 3 mars, pour trouble à l’ordre public, alors qu’il se rendait au tribunal. Il a été arrêté en situation de flagrant délit et dans ce cas , la garde à vue ne peut dépasser 96 heures. Dés lors après expiration des 96 heures, la garde à vue doit être obligatoirement levée.

Voir Aussi  “Sonko Liste Cinq Violences Estudiantines, Après Que Sa Volonté D’utiliser Les Étudiants À Des Fins Politiques Avorte”

Le procureur de la République avait deux possibilités : soit libérer Ousmane Sonko ou le présenter au juge d’instruction. N’eut été donc le mandat d’amener décerné au leader du Pastef sur l’affaire du viol, il allait rentrer chez lui, comme son garde du corps et son cameraman.

Par ailleurs Ousmane Sonko fera face au Doyen des juges aujourd’hui à 11 heures pour être auditionner sur l’affaire de supposé viol sur Adji Sarr. Au terme de l’enquête, ce dernier peut le libérer par un non-lieu ou le placer sous contrôle judiciaire ou sous mandat de dépôt.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.